Historique du lycée

Historique du lycée

Par admin douanne, publié le jeudi 22 juin 2017 15:27 - Mis à jour le lundi 26 juin 2017 16:51

La première pierre !

En 1880, est fondée l'École Primaire Supérieure qui fonctionne jusqu'en septembre 1932 dans divers locaux de la ville et surtout dans des bâtiments exigus situés rue Pont du Gât.
C'est le 1er octobre 1932 que le maire Jules ALGOUD l'installe dans les locaux que l'on achève de construire, rue Amblard. Une Ecole Pratique lui est aussi jumelée. En octobre 1932, on compte 302 élèves dont 36 à l'Ecole Pratique. Le nom patronymique "Jules ALGOUD" lui est attribué.

Cependant l'Établissement prend de plus en plus d'importance:
D'abord Collège Moderne et Technique, puis Collège Classique, Moderne et Technique, avec spécificité Industrielle et Commerciale, il devient en 1952 un grand Collège Technique Municipal et par le Décret du 1er janvier 1955, il est transformé en Collège National Technique. Puis par Arrêté ministériel du 9 août 1960, le Collège National Technique devient Lycée Nationalisé, et le Centre d'Apprentissage se transforme en Collège d'Enseignement Technique Annexe.

A la rentrée 1973, le Lycée Technique et le Collège d'Enseignement Technique Annexé de la rue Amblard comptent 1600 élèves. Leur capacité d'accueil s'avère insuffisante, aussi la construction d'un nouvel Etablissement est décidée. Les nouvelles constructions sont implantées dans le quartier du Petit Rousset, chemin de Briffaut, au carrefour des routes de CREST et de MALISSARD.

A la rentrée 1973-74 fonctionnent dans les nouveaux locaux, les Ateliers et les salles de Dessin Industriel du Lycée Technique et du C.E.T. Annexe.

A la rentrée 1974-75 le nouveau Lycée Technique Industriel et le C.E.T. Annexé entrent en fonction. Le chemin de Briffaut est entre temps débaptisé et porte le nom : rue Barthélémy de Laffemas ; toutefois le quartier conserve, dans les usages valentinois, le nom de Briffaut et, par contre coup, la Cité scolaire en construction également.

Au cours du 3e trimestre 1975-76, sont transférées de la rue Amblard vers la rue Barthélémy de Laffemas :
   - la Direction et son Secrétariat,
   - l'Intendance et la Demi-Pension.

A la rentrée 1976-77, sont livrés l'Internat Garçons et les Logements de Fonctions.

A la rentrée 1977-78, le nouveau Lycée - C.E.T. Commercial et l'Internat Filles terminés sont, à leur tour, transférés rue Barthélémy de Laffemas. Mais déjà, la Cité Technique prévue pour 2600 élèves et qui en compte 2000 s'avère trop petite. Le C.E.T. Commercial ne peut être transféré et demeure rue Amblard où il se trouve toujours, en devenant autonome, avec un Chef d'Etablissement.

Dans le même temps, le Lycée - C.E.T. Annexes est partagé en deux :
   - Lycée - C.E.T. Industriel "Jules ALGOUD"
   - Lycée Commercial
, avec un Chef d'Etablissement à la tête de chacun d'eux.
   - Le Lycée Industriel devient Lycée d'Enseignement Technologique Industriel (L.E.T.), le C.E.T. Industriel Annexe, Lycée d'Enseignement Professionnel autonome (L.E.P.) et le Lycée Commercial, Lycée Polyvalent Tertiaire (L.P.T.).

Au cours de l'année 1977-78, l'Intendance, l'Internat Filles sont rattachés au Lycée Technologique Industriel, comme l'était déjà l'Internat Garçons. Construction de la cantine. Des démarches sont entreprises, visant à conférer au Lycée Général et Technique le nom patronymique "Barthélémy de Laffemas".

A la rentrée 2014-15, il y a fusion des lycées "Jules Algoud" et "Laffemas" et devient: le Lycée polyvalent Algoud-Laffemas.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe